Flash info
Accueil

Analyse des couts des paquets d’interventions nutritionnelles stratégiques

14-03-2022

La problématique de la malnutrition est devenue un problème mondial de sante publique. Elle a des répercussions sur le développement intellectuel, le rendement scolaire compromettant ainsi les ambitions de nos Etats à devenir émergents.
Face à cette situation, les états se sont engagés à travers l’adhésion au mouvement SUN à accroitre les investissements en vue de relever le niveau des indicateurs.
En Côte d’Ivoire, l’engagement de l’Etat s’est traduit par la mise en place d’un cadre multisectoriel et l’adoption d’un plan multisectoriel couvrant la période 2016-2020.
Dans le cadre de la mise en œuvre de ce plan, le Gouvernement ivoirien bénéficie de l’appui financier de l’EU et de l’appui technique de l’UNICEF pour mettre en place un système efficient de recueil de l’information en nutrition. Cette initiative vise a renforcer les capacités nationales pour collecter et analyser l’information et les données issues de tous les secteurs concernés par la Nutrition en vue d’orienter la prise de décision et les investissements en nutrition.
A cet effet, la Plateforme Nationale Multisectorielle d’information pour la Nutrition (PNMIN) a été mise en place depuis 2018 et est fonctionnelle jusqu’à ce jour.
Par ailleurs, après la revue du PNMN 2016-2020, il est apparu la nécessite de prioriser les interventions, de mieux les chiffrer afin d’assurer un suivi efficace des financements en nutrition.
Ainsi, un consultant de C4N a conduit une formation à l’utilisation de l’Outil vies sauvées -Lives Saved Tool (LiST) au bénéfice des membres de l’Unité de Gestion du Projet (GGP) de la PNMIN et des partenaires sectoriels en juin-juillet 2021. A l’issue de cette formation les participants ont élaboré 6 paquets d’interventions nutritionnelles à haut impact pour orienter les décisionnaires dans le processus d’élaboration du prochain plan multisectoriel de nutrition.
En vue de mieux analyser chaque scenario des paquets d’interventions et de guider leur prise en compte dans le processus décisionnel, la PNMIN a sollicité une nouvelle fois l’appui de C4N-NI